Journée Baume et Mercier à Montlhéry

12 mai 2015

 

A l'occasion du 50ème anniversaire de la Cobra et en partenariat avec Shelby American, l’horlogerie de luxe suisse Baume et Mercier lance un nouveau modèle, la Capeland Shelby Cobra, montre à la gloire et à l'effigie de notre bolide préféré : la Cobra.

 

Pour marquer l'événement, c'est le mythique circuit de Montlhéry qui a été retenu pour accueillir le lancement européen et français. Pour marquer davantage encore les esprits cette marque prestigieuse  s'est adressée au Cobra Club de France pour amener une quinzaine de voitures pour quelques démonstrations et baptêmes sur l'anneau de Montlhéry, qui sera réservé spécialement pour l'occasion.

 

Compte rendu par Ched :

 

Ce matin, nous sommes tous arrivés à l'heure : lorsque j'ai franchi les grilles à 7h30 pétantes, accompagné de Peter avec lequel j'avais fait connaissance à la station service juste avant le circuit, tout le monde était sur le parking à une exception près... le dernier est arrivé moins de cinq minutes plus tard.

Carton plein pour l'exactitude !

Petit café, puis séance habillage (les polos) dans la bonne humeur et la rigolade.

 

Puis le briefing a commencé. Au bout de cinq minutes on ne faisait plus les malins.... l'histoire du circuit... l'état des plaques de béton... la compression cardiaque si on tourne dans le sens des aiguilles d'une montre... bref, un auditoire attentif !

Trente minutes plus tard, on reçoit nos numéros (98 pour tout le monde, c'est Bill&Co qui était content de poser un sticker "98" sur son sticker actuel "98" ) à coller sur la voiture, puis départ pour rejoindre l'anneau.

Là, stationnement dans les stands, puis briefing sur le déroulement de la journée. 2 pilotes sont là, rien que pour nous...

 

Étape suivante : apprendre à rouler sur l'anneau, en vrai... Les choses sérieuses commencent !

A tour de rôle nous nous élançons sur le circuit avec nos voitures, un pilote à côté de nous, pour deux tours.

 

Premier exercice : lâcher les mains dans le virage pour voir ce qu'il se passe... et rester à 130 sans les mains. Le pire, c'est que ça passe !

Objectif : nous faire comprendre qu'il ne faut pas contrarier la voiture, sous peine de tout abimer, et que la vitesse fait naturellement monter la voiture de plus en plus haut.

 

Ceci fait, deux groupes sont formés et chaque groupe tourne à tour de rôle derrière la Clio RS des pilotes. Objectif : rouler en groupe avec des distances homogènes entre les voitures.

Constat : à la même vitesse certaines voitures ne sont pas à la même hauteur que d'autres sur l'anneau !

Les invités de Baume & Mercier arrivant dans le club au centre de la piste, pour leur garder la surprise, nous devons cesser de rouler.

Nous en profitons pour faire la séance de photos pour la chaine de TV D8 au milieu de la piste... puis dans les stands... on s'occupe comme on peut en essayant d'être discrets.

 

Puis au signal des organisateurs 4 voitures vont faire un peu de bruit sous les fenêtres du club 1924 pour faire plaisir à la presse rassemblée devant la CSX de PAL, exposée pour les invités...

Retour des 4 voitures dans les stands, et là tout le monde en piste pour que les spectateurs, placés au centre de l'anneau, puissent admirer nos voitures en action !
 

Voilà pour la matinée.

 

Les invités sont sur le toit du "club 1924" pour nous voir passer : nous les rejoignons sur ce même toit pour déjeuner avec eux. Déjeuner placé s'il vous plaît, trois ou quatre membres du club par table.

 

Déjeuner au menu "américain" et sans vin.

                Puis l'après-midi les invités sont répartis en trois groupes pour participer à trois ateliers : un sur les montres (surprenant, non ?), un sur Shelby autour de la CSX de PAL avec une personne venue exprès de chez Shelby American, et un de roulage avec nous.

 

Trois groupes, cela signifie trois séries de tours avec passager à bord. Passager qu'il s'agit de ménager... D'où le casque sur la tête pour nous comme pour nos passagers cette fois.

 

Blue427 a peu tourné : "ma Cobra fonctionne bien, je la préserve pour la Corse"... Tout est calculé !

Dfugiergarrel a aussi peu tourné, mais plutôt pour cause de fonctionnement aléatoire de ses pompes à essence.

Bydochon est content : après des caprices de Félicie hier, le roulage rapide semble l'avoir "décrassée" : elle fonctionne mieux ce soir qu'elle ne fonctionnait ce matin !

P'tit Bern a pris plaisir a ajuster soigneusement les harnais de sa Kirkham sur les délicates épaules de quelques jolies filles.

 

Fin des tours de manège, invitation à aller nous rafraîchir.

 

PAL est alors enfin autorisé à sortir sa CSX de son hall d'exposition et à aller tourner sur le circuit. Deux tours avec le pilote avant d'avoir le droit d'emmener l'américain qui visiblement avait très envie de se trouver sur ce mythique circuit !

 

Voilà, il est temps de nous quitter... ramassage des montres remises le matin (contre signature, quand même), départ du groupe des parisiens, embarquement des voitures pour la Corse sur un camion...

 

Une journée de rêve. Merci aux organisateurs (de B&M comme du CCF)...

 

 

Retrouvez les photos de cette journée en cliquant sur le logo Flickr